1928: la naissance de l'Incabloc

historique

Potence de chassage

 

Potence de chassage

C’est chez Election que Fritz Marti a commencé ses recherches sur les amortisseurs de chocs. Il met au point en avril 1928 une montre dite «incassable», c’est-à-dire dotée d’un système d’absorption des chocs «à pierres de balancier mobiles» (brevet suisse n° 141098, déposé en juillet 1929). C’est le premier système de ce type; on le retrouvera dans l'Incabloc.

Fritz Marti reprend ses recherches au sein de Portescap, où elles prennent rapidement de l’importance.

Portescap dépose le 2 mars 1933 un nouveau brevet pour un dispositif de palier élastique (brevet suisse n° 168494). En adoptant une construction conique, Fritz Marti parvient à supprimer ce que l’on considérait comme une imperfection technique: le ressort autour de la pierre. Les systèmes précédents comprenaient en effet deux ressorts, l’un pour amortir les chocs radiaux et l’autre, les chocs axiaux. En transformant les chocs radiaux en déplacements axiaux, le cône permet désormais de n’avoir plus qu’un ressort. Autre avantage, ce nouveau système de «bloc palier» réduit au strict minimum la préparation de l’ébauche – un simple trou à l’étampe.


Ce système est le bon! Il sera fabriqué par Portescap dès juin 1933 et vendu pendant plusieurs années sous le nouveau nom d’Incabloc, marque que la société dépose en Suisse le 6 juillet 1933.

 

suivant Suivant